HomeHome  PortalPortal  CalendarCalendar  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  Log in  

Share | 
 

 A propos de l'exécution de Saddam Hussein

Go down 
AuthorMessage
Pascal
Admin
avatar

Number of posts : 225
Localisation : France
Organisation : UL CNT Besançon
Registration date : 2006-08-20

PostSubject: A propos de l'exécution de Saddam Hussein   Wed Jan 03, 2007 5:20 pm

Les raisons de l’exécution précipitée de Saddam Hussein

La crainte de révélations sur les implications occidentales dans les crimes du dictateur explique la volonté de l’éliminer avant qu’il ne puisse livrer des témoignages embarrassant.

Quand la Haute cour d’appel irakienne a confirmé le 26 décembre dernier la condamnation à mort de Saddam Hussein, spécifiant que la sentence devait être exécutée dans les trente jours, personne n’imaginait qu’elle aurait lieu trois jours après, presque en catimini. Saddam Hussein ne sera donc pas jugé pour la répression contre les Kurdes lors de l’opération « Anfal », au cours de laquelle eut lieu le gazage de la localité de Halabja qui fit 5 000 morts, alors que le procès avait été programmé par la justice irakienne. La précipitation avec laquelle Saddam a été exécuté prouve si besoin est qu’il fallait se débarrasser d’un homme devenu gênant et encombrant.

Pas de jugement devant une cour internationale

Dans cette parodie de justice, le plus grave réside dans le fait que, Saddam Hussein ayant été fait prisonnier par des forces étrangères au terme d’une guerre menée contre son régime, il ne devait pas être jugé par une juridiction mise en place par les occupants mais par un tribunal international indépendant. Pour mémoire, le Tribunal spécial irakien (TSI) avait été institué par Paul Bremer, l’ancien administrateur américain de l’Irak, pour juger les crimes commis par des Irakiens entre le 17 juillet 1968, date du coup d’État baassiste, et le 1er mai 2003 en Irak ou ailleurs, ainsi que les crimes commis lors de la guerre contre l’Iran (1980-1988) et l’invasion du Koweït (1990-1991).

Faisant fi des accusations de partialité d’un tribunal siégeant dans un pays sous occupation militaire et en proie à une guerre civile, Washington entendait ainsi éviter que le procès de Saddam ne soit également celui des responsabilités occidentales, quand l’Irak était courtisé par les grandes capitales européennes et américaines. Aussi lui importait-il de soustraire Saddam Hussein à une cour internationale qu’avaient demandée en vain ses avocats et la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH). Mort, il ne sera donc pas jugé pour le massacre des 180 000 Kurdes lors de l’opération « Anfal » durant la guerre Irak-Iran, ni d’ailleurs pour l’écrasement de la révolte chiite en 1991 au cours de laquelle périrent des milliers de personnes, et encore moins pour avoir envahi le Koweït.

Un allié des États-Unis jusqu’en 1989


Il faut savoir que, jusqu’en 1989, Saddam Hussein était un allié des États-Unis et des grandes puissances occidentales. Et lors de la guerre irako-iranienne, quand Washington et ses partenaires occidentaux eurent constaté que l’offensive irakienne tournait au désastre, ils entreprirent d’aider massivement le régime de Saddam, considéré comme laïque et pro-occidental, contre l’Iran de Khomeiny, perçu comme la principale menace contre les intérêts du « monde libre ». En 1982, William Casey, chef de la CIA, débarque à Bagdad, suivi une année plus tard par l’envoyé spécial de George Bush père, Donald Rumsfeld. But de ces visites : rassurer et soutenir Saddam contre Khomeiny. Les firmes, notamment françaises, arrachent des contrats faramineux. Outre les armes militaires classiques - hélicoptères, avions, missiles, armes lourdes… -, un document du Sénat américain révèle que 61 livraisons de cultures biologiques ont été expédiées en Irak par un laboratoire sous contrôle de l’armée américaine.

Des gaz de combat fournis par des sociétés occidentales

Bechtel, filiale de Halliburton, a réalisé une usine de fabrication de gaz de combat. Une autre entreprise franco-allemande, basée en Alsace, a quant à elle construit une usine de gaz de combat à Samara. Ce sont donc des armes chimiques fabriquées grâce aux aides américaine et occidentale qui ont été employées par l’armée de Saddam contre l’armée iranienne et les civils kurdes de Halabja. Ce sont des hélicoptères Bell, de fabrication américaine, qui ont déversé le gaz moutarde sur les civils kurdes. Ce sont des Mirage équipés de missiles Exocet fournis par la France qui ont permis de bombarder et d’écraser les insurrections kurdes et chiites. Et pendant que l’armée de Saddam, noyée d’armes occidentales de toutes sortes, bombardait et massacrait sans désemparer, Washington s’employait à bloquer au Conseil de sécurité toute résolution condamnant les crimes de guerre irakiens, allant jusqu’à accuser l’Iran d’avoir utilisé en premier des bombes chimiques. Exécuté, Saddam a emporté dans sa tombe des secrets gênants pour Washington et pour tous ceux qui avaient intérêt à le faire taire.

Hassane Zerrouky,”L’Humanité”, 2 janvier 2007
[b]

_________________
The basis of socialism is the human being.
Socialism is the movement to restore human being's conscious will.

Mansoor Hekmat
Back to top Go down
View user profile http://cnt25.over-blog.com/
Pascal
Admin
avatar

Number of posts : 225
Localisation : France
Organisation : UL CNT Besançon
Registration date : 2006-08-20

PostSubject: Re: A propos de l'exécution de Saddam Hussein   Wed Jan 03, 2007 5:21 pm

Communiqué du Congrès des Libertés en Irak (IFC) concernant l’exécution de Saddam

L’exécution de Saddam a été préparée et annoncée par les médias internationaux. Comme l’IFC l’avait déclaré peu après la condamnation à mort, ce procès n’a en rien servi la justice, restauré la dignité des Irakiens ou défendu les droits humains qui sont plus que jamais violés dans le « nouvel Irak démocratique ».

Ce procès signifiait couvrir les crimes des USA et des groupes sectaires en Irak. Il cachait la réalité de la mort de 665 mille personnes depuis le 19 mars 2003. Il rendait aveugle sur la guerre sectaire qui se développe de plus en plus sauvagement depuis des mois. Il cherchait à masquer le déplacement massif d’Irakiens et la destruction immense de la société. Enfin, il servait à détourner l’attention du public de l’échec dramatique du projet américain et de son gouvernement de marionnettes sectaires d’apporter la sécurité et la stabilité aux Irakiens.



Le Congrès des Libertés en Irak (IFC) déclare que les droits humains ne seront pas appliqués et que la justice ne sera pas rendue tant que Bush, Blair et les chefs des fractions sectaires ne seront pas jugés aux côtés de Saddam et de son cercle proche pour les crimes qu’ils ont commis contre les Irakiens.

Tout comme le Congrès des Libertés en Irak condamne le fiasco de ce procès qui n’est rien d’autre qu’un verdict de maffia contre un des leurs qui a désobéi, l’IFC condamne aussi la peine capitale comme exprimé dans son manifeste et demande l’abolition de cette peine vicieuse qui est une violation majeure des droits humains. De plus, l’IFC rappelle ce fait que des criminels comme Bush, Blair et les marionnettes qu’ils ont créés n’apporteront jamais la justice et la paix en exécutant Saddam.

Le Congrès des Libertés en Irak appelle le peuple irakien à se lever pour la lutte et à rejoindre ses rangs pour chasser l’occupation et les fractions sectaires qui s’accroche à son cou, et déclare aussi qu’il n’y aura ni justice ni droits humains aussi longtemps que subsistera l’occupation et que son gouvernement de marionnettes mènera sa politique.

Congrès des Libertés en Irak (IFC), 29 décembre 2006

http://www.ifcongress.com/

_________________
The basis of socialism is the human being.
Socialism is the movement to restore human being's conscious will.

Mansoor Hekmat
Back to top Go down
View user profile http://cnt25.over-blog.com/
 
A propos de l'exécution de Saddam Hussein
Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» "Just like Barack Obama, Nicolae Ceausescu, Saddam Hussein, and Fidel Castro also released criminal prisoners."

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
 :: Informations, news and discussions by countrys :: Iraq-
Jump to: