HomeHome  PortalPortal  CalendarCalendar  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  Log in  

Share | 
 

 Lapidations en Iran

Go down 
AuthorMessage
Yasmina17
utilisateur
avatar

Number of posts : 114
Localisation : France
Registration date : 2006-08-21

PostSubject: Lapidations en Iran   Sat Aug 26, 2006 2:25 pm

Cinq nouvelles condamnations à la lapidation

4 juillet 2006 : Deux femmes de la ville iranienne de Ahavaz, deux femmes de la ville de Chiraz, et une femme de la prison Evin de Téhéran attentent leur condamnation à mort par lapidation publique.

Selon les rapports envoyés hier par le Comité International contre la Lapidation, plusieurs condamnations à la lapidation ont été décidées dans la République Islamique. Il y a des rapports sur deux condamnations à la lapidation publique à la prison d’Ahavaz, deux à Chiraz et une dans la prison d’Evin. Ces rapports s’ajoutent à la condamnation à la lapidation publique de Malak Ghorbany dans le Nord-Est de l’Iran.


Ces deux dernières semaines, la République Islamique a exécuté au moins une personne par lapidation dans une prison de Machhad. Les nouvelles sur la lapidation sont précieusement gardées pour ne pas sortir de la prison.

Le Comité International Contre la Lapidation dénonce fermement cette pratique barbare et déclare qu’il fera tout pour que cette question reçoive un écho international, et appellera une fois encore la communauté mondiale à considérer la République Islamique comme responsable de ces atrocités. De plus, le Comité continuera ses efforts pour que les dirigeants de la République Islamique soit condamnés pour violations des droits humains et jugés devant une cour internationale pour leurs crimes contre l’humanité.

La pratique de la lapidation est un acte de sauvagerie. Il y a deux ans, une ferme campagne internationale de dénonciation de cette pratique barbare, demandant le châtiment de plusieurs dirigeants du régime en place pour leurs crimes contre l’humanité, a poussé l’Iran à retirer de sa législation la lapidation comme peine capitale pour les femmes. Actuellement, l’Iran continue de condamner, en secret, à la lapidation.

Nous annonçons que nous n’accepterons pas l’exécution sauvage de ces six femmes, dont Malak Ghorbany, qui ont été condamnées à la lapidation. Nous avons lancé une campagne internationale massive pour sauver ces femmes de leur exécution, et pour dénoncer le régime en place d’Iran comme responsable des violations des droits de l’homme et coupable de crimes contre l’humanité. Nous invitons tout le monde à se joindre à nos efforts pour mettre fin à de telles atrocités.

Soutenez le Comité International Contre les Lapidations pour sauver la vie de ces femmes ! Merci d’exprimer votre colère contre de telles violations des droits humains par tous les moyens productifs et appropriés.

Communiqué du Comité International contre les Lapidations

_________________
Women liberation is neither western not eastern, it is international
Back to top Go down
View user profile http://libertefemmespalestine.wordpress.com/
Yasmina17
utilisateur
avatar

Number of posts : 114
Localisation : France
Registration date : 2006-08-21

PostSubject: Re: Lapidations en Iran   Sat Aug 26, 2006 3:28 pm

Sauver Malak de la lapidation !

Une fois encore, une femme iranienne a été condamnée à mort par la pratique inhumaine de la lapidation en public. Le 28 juin 2006, une cour d’Ourmia (Nord-Ouest de l’Iran) a condamné Malak Ghorbany à mort pour « adultère ». Selon le code pénal iranien, le terme « adultère » est utilisé pour désigner toute relation intime ou sexuelle entre un homme et une fille/femme qui ne sont pas mariés. Le « crime d’adultère » est aussi utilisé lorsqu’une fille est accusée d’avoir commis « des actes incompatibles avec la chasteté », ce qui peut par exemple inclure le viol. La peine pour « adultère » est la mort.

Le jour de son exécution, les mains de la femme sont attachées derrière son dos et elle est recouverte d’un drap de la tête aux pieds, puis placée dans un trou creusé au sol. Le trou est ensuite rebouché jusqu’au niveau niveau de sa poitrine. A ce moment-là, les membres de la communauté sont invités à la tuer en lui lançant des pierres. Cependant, afin de s’assurer que la femme/fille condamnée souffre et soit torturée au maximum, le gouvernement iranien a même déterminé la taille des pierres qui doivent être utilisées lors de cette barbare exécution publique. Selon la loi, les pierres ne doivent être ni trop petites pour s’assurer de la mort finale, ni trop grosses pour ne pas causer la mort « trop tôt ».

Le Comité pour la Défense des Droits Humains au Kurdistan Iranien a publié un appel pour sauver la vie de Malak Ghorbany, et j’ai initié une pétition adressée aux membres des Nations Unies, d’Amnesty International, du clergé au pouvoir en Iran, et de nombreuses autres organisations et organismes à travers le monde pour s’opposer à la condamnation barbare de Malak. J’ai besoin de vous pour m’aider à sauver la vie de Malak, tout comme nous l’avions fait pour Nazanin (jeune fille de 17 ans), en signant cette pétition et en faisant le plus de publicité possible sur cette affaire. Sans une forte pression internationale et l’expression de notre indignation face aux atrocités commises par le régime islamiste, les Iraniens continueront d’être soumis aux pratiques médiévales qui violent les plus basiques des droits humains.

Attendant le jour où aucune femme ne sera violentée, torturée ou assassinée simplement à cause de son genre, je vous remercie de votre soutien, de votre amitié et de votre gentillesse,

Lily Mazahery

Madame Mazahery est une juriste perso-américaine, fondatrice et présidente du Legal Rights Institute basé à Washington. Madame Mazahery est une militante active pour les droits humains des femmes dans le monde et une franche opposante aux lois qui servent à opprimer les femmes au nom de la religion. Madame Mazahery a publié des commentaires d’experte sur les lois islamiques et iraniennes, et sur la violation des droits humains dans les sociétés islamiques. Elle a témoigné devant le congrès des Etats-Unis sur la condition des femmes et des enfants en Iran sous le régime islamiste et décrit les atrocités auxquelles sont soumises les femmes sous la législation de la Charia, comme les pendaisons publiques, les lapidations publiques, et les mariages temporaires.

Signer la pétition
http://www.petitiononline.com/Malak/petition.html
Site web 'Save Malak Ghorbany'
http://savemalak.googlepages.com/home

Texte de la pétition

A : Kofi Annan, secrétaire général des nations Unis ; Louise Arbour, Haute Commission des Droits Humains des Nations Unies ; Ayatollah Sayed Ali Khamenei, dirigeant de la République Islamique d’Iran ; Ayatollah Mahmoud Has, responsable de la juridiction d’IRI.
Copie à : Président des USA, chefs d’Etat de l’Union Européenne, chefs d’Etats des Etats démocratiques du monde, Secrétaire général des Nations Unies, Rapporteur Spécial de la commission pour les droits humains des Nations Unies, secrétaire d’Etat des USA, Congrès des Etats-Unis, Sénateur Brownback, Parlement Européen, Amnesty International, Groupe journalisme international.

Le ou vers le 29 juin 2006, un tribunal d’Ourmia, une ville iranienne du Nord-Ouest, a condamné Malak Ghorbany, une femme iranienne, à mort par lapidation publique après l’avoir déclarée coupable du crime « d’adultère ». Selon le code pénal iranien, le terme « adultère » est utilisé pour décrite toute relation intime ou sexuelle entre un homme et une fille/femme qui ne sont pas mariés. Le « crime d’adultère » est aussi utilisé lorsqu’une fille est accusée d’avoir commis « des actes incompatibles avec la chasteté », ce qui peut par exemple inclure le viol. La peine pour « adultère » est la mort. Dans le cas de Madame Ghorbany, la méthode d’exécution particulière (la mort par lapidation) est une des plus inhumaine et cruelle forme de torture et de violence.

Le jour de son exécution, les mains de Madame Ghorbany seront attachées derrière son dos et elle sera recouverte d’un drap de la tête aux pieds, puis placée dans un trou creusé au sol. Le trou sera ensuite rebouché jusqu’au niveau niveau de sa poitrine. A ce moment-là, les membres de la communauté seront invités à la tuer en lui lançant des pierres. Afin de s’assurer que la femme/fille condamnée souffre et soit torturée au maximum, le gouvernement iranien a même déterminé la taille des pierres qui doivent être utilisées lors de cette barbare exécution publique. Selon la loi, les pierres ne doivent être ni trop grosses pour ne pas tuer Madame Ghorbany avec les premiers jets de pierres, ni trop petites pour que son corps soit blessé.
La lapidation est la seule forme d’exécution où il n’y a pas un seul bourreau. Le simple acte de rassembler la population autour de la victime fait de chacun un assassin. Ceux qui participent dans ce meurtre de masse d’un autre être humain par lapidation voient cette pratique comme un événement social, une forme de sport plus qu’autre chose. Une vidéo récente de lapidation peut être vue sur le site http://www.iran-e-azad.org/stoning/ . Ces images prises en Iran montrent une atmosphère de fête parmi ceux qui pratiquent l’exécution.

En clair, les lapidations sont une forme diabolique de torture et d’assassinat et doivent être stoppées. Que des humains puissent se rassembler et jeter avec jubilation des pierres dans l’intention de prendre la vie d’un autre être humain (dans ce cas, la vie de Madame Ghorbany) est une pensée répugnante. De tels actes de barbaries et de violences sont moralement bien pires que ce qu’a pu commettre Madame Ghorbany. De plus, la cruauté et l’inhumanité de la condamnation à mort de Madame Ghorbany est une violation des droits humains selon la Convention International des Droits Civils et Politiques (CIDCP) que l’Iran a signée.

Vu les motifs exposés ci-dessus, nous, signataires, demandons votre aide urgente pour empêcher la torture et le châtiment inhumain auxquels Madame Ghorbany a été condamnée. Aussi :
- Nous demandons que la peine de mort imposée à Madame Ghorbany soit immédiatement permutée ;
- Nous appelons les autorités a mené un examen de la situation de Madame Ghorbany pour assurer qu’elle a eu un procès équitable et que sa défense fut compétente et adéquate tout au long de la procédure ;
- Nous appelons les autorités à s’assurer que la famille de Madame Ghorbany soit informée de ses droits légaux en accord avec les lois et conventions internationales et islamiques ;
- Nous appelons la république Islamique d’Iran à respecter son engagement de la Convention International des Droits Civils et Politiques de laquelle elle est signataire.

Nouvelles de Malak / 22 juillet 2006 : En réponse à la pression internationale contre la lapidation publique de Malak Ghorbany, et la barbarie de la lapidation de femmes en général, l’Ambassade d’Iran de France a annoncé que l’affaire de Malak serait revue et que la peine initiale (la lapidation publique pour adultère) devrait être modifiée. Cependant, ne pensez pas que tout est réglé. Malak pourrait être à nouveau condamnée à mort ou torturée en prison. Nous devons maintenir la pression jusqu’à sa libération.

_________________
Women liberation is neither western not eastern, it is international
Back to top Go down
View user profile http://libertefemmespalestine.wordpress.com/
Yasmina17
utilisateur
avatar

Number of posts : 114
Localisation : France
Registration date : 2006-08-21

PostSubject: Re: Lapidations en Iran   Sat Aug 26, 2006 3:35 pm

Sauver Ashraf Kalhori de la lapidation

En tant qu’avocate iranienne et militante des droits humains, je vous écrit pour vous demander de m’aider à sauver la vie d’une femme condamnée à mort par lapidation. Asharf Kalhori, qui est actuellement détenue à la prison Evin à Téhéran, devrait être lapidée fin juillet 2006 pour avoir commis le « crime » d’avoir eu des relations sexuelles.

Je défend bénévolement Ashraf, mère de quatre enfants âgées de 9 à 19 ans pour la sauver de la lapidation. Elle a eu des relations extra-conjugales parce qu’elle n’a jamais aimé son mari, mais sa demande de divorce a été rejetée par le tribunal parce qu’elle avait des enfants et, pour cela, a dû rester vivre avec son mari. C’est pour cela que des femmes dont la demande de divorce est rejetée optent pour des relations extra-conjugales.

Si vous considérez que la lapidation n’est pas un châtiment approprié pour une femme qui a des relations sexuelles avec un homme autre que son mari, si vous croyez qu’avoir des relations sexuelles n’est pas un crime et ne fait pas d’un être humain un criminel, et si vous pensez qu’Ahsraf Kalhori ne doit pas mourir pour avoir eu des relations sexuelles, merci d’exprimer votre opposition à la lapidation.

Votre voix compte ! Je vous demande de joindre votre voix contre la lapidation d’Ashraf Kalhori en signant la pétition adressée au chef suprême de justice iranienne et aux représentants du parlement. Nous pouvons sauver la vie de Ashraf et, au delà, demander que ce soit mis fin pour toujours aux lapidations !

Merci de signer cette pétition, que le chef de la justice iranienne et le parlement iranien sachent qu’il existe une forte opposition à la lapidation des femmes qui ont des relations sexuelles, et que nous considérons tous la lapidation comme la forme la plus cruelle, inhumaine et dégradante de punition.

Merci de transmettre ce courrier à tous ceux et toutes celles que cela peut intéresser.

Chaleureuses salutation,
Shadi Sadr, avocate, Téhéran, Iran

Pétition pour sauver Ashraf Kalhori :
http://www.petitiononline.com/AshrafK/petition.html

Nouvelles de Ashraf / 3 août 2006 : Selon « The Independant » du 3 août 2006, l’Ayatollah Shahroudi, le chef suprême de la justice iranienne, devrait revoir l’affaire de Ashraf Kalhori. Ashraf avait été condamnée à la lapidation pour adultère en 2002. Le mois dernier, Ashraf Kalhori avait été appelée dans sa cellule et informée qu’elle serait exécutée dans les 15 jours. Après les protestations de son avocate et d’organisations internationales, l’Ayatollah Shahroudi a déclaré qu’il reverrait son cas.
Shadi Sadr, l’avocate pour les droits humains qui représente Madame Kalhori, dit être optimiste, mais que cette affaire démontre la torture psychologique que subissent les femmes menacées de peine de mort.
Cependant comme on peut le lire sur le site Femmes sous lois musulmanes, dans un texte daté du 11 août, si l’exécution d’Ashraf a été stoppée, la situation n’est pas encore claire et il faut continuer à écrire aux autorités iraniennes à propos de cette affaire.

_________________
Women liberation is neither western not eastern, it is international
Back to top Go down
View user profile http://libertefemmespalestine.wordpress.com/
Yasmina17
utilisateur
avatar

Number of posts : 114
Localisation : France
Registration date : 2006-08-21

PostSubject: Re: Lapidations en Iran   Tue Dec 19, 2006 9:18 pm

Cher(e)s ami(e)s,

Comme vous le savez, la lapidation est une forme particulièrement violente d'exécution. Elle est imposée comme forme de punition pour "adultère" en Iran. Actuellement, plus de neuf femmes et deux hommes attendent leur exécution par lapidation, dont une femme qui a été condamnée pour adultère et qui a déclarée avoir été forcée a se prostituer. Plusieurs organisation de défense des droits humains, d'avocat(e)s et de militant(e)s pour les droits humains et des personnes se sentant concernées ont appelé le gouvernement iranien a abolir la pratique violente et barbare de la lapidation.

Nous espérons que vous aussi, vous vous joindrez a nous dans cette lutte importante pour exiger du gouvernement iranien qu'il revienne sur toutes les condamnations a mort par lapidation et demander aux dirigeants iraniens l'abolition définitive de la pratique de la lapidation.

Pour toute question ou demande d'information supplémentaire, n'hésitez pas à nous contacter.

Avec nos meilleurs sentiments,

Lily Mazahery, Esq.
Presidente du Legal Right Institute
Washington, DC

Nazanin Boniadi
Atrice et militante des droits humains
Artists for Human Rights
Los Angeles, Californie.


--------------------------------------------------------------------------------


Stop à la lapidation pour toujours

À : Son Excellence Ayatollah Mahmoud Hashemi Shahroudi, M. Golam-Ali Haddad-Adel, dirigeant du parlement iranien

Sujet : Pétition pour abolir la loi sur la lapidation

L'action de punir des gens par lapidation jusqu’au ce que mort s'en suive dans le monde actuel est un acte de brutalité tellement inacceptable et inhumain que même les membres du gouvernement ont honte d'avouer cette pratique et ont publie un démenti que cette pratique sordide ait encore cours en Iran. Malgré le démenti du gouvernement, cette peine est inscrite dans le Code Pénal Islamique et peut être appliquée de façon tout a fait légale.

Nous, signataires, sommes extrêmement alarmes que la condamnation a mort par lapidation soit adopte par le système judiciaire du pays comme étant une forme possible de châtiment. Et bien qu'en décembre 2002, son Excellence a décide d'un moratoire sur ce type de sentence, les lapidations ont en réalité continue dans différentes régions du pays. En mai 2006, dans la ville de Mashhad, une femme, Mahboubeh M., et un homme, Abbas H., ont été lapides a mort.

Avant leur exécution par lapidation, avant leur mort, ces deux personnes ont été traitées comme si elles étaient déjà mortes. Selon les traditions islamiques, leurs corps ont été laves comme s'il s'agissait de corps sans vie, puis drapes de kaftans ou de voiles blancs. Ils ont ensuite été enterres dans le sol, le corps de Mahboudeh jusqu'a ses épaules et celui d'Abbas jusqu'a sa poitrine. La foule, réunie pour lapider ces deux personnes lentement a mort, comme le précise la loi, les a vises a coup de pierres. Tout cela a eut lieu sans être mentionne dans les medias publics du pays.

A part ces deux cas cites plus haut, au moins onze personnes, neuf femmes et deux hommes comme mentionnes plus haut, ont été condamnes a la lapidation a mort. Leur situation est dramatique. Il est aussi possible que d'autres personnes aient été condamnées a mort par lapidation sans que nous en soyons informes.

1. Madame Parisa A. (Prison d'Adel Abad, Chiraz)

2. Madame Kobra N. (Prison de Tabriz, Tabriz)

3. Madame Kheireyeh V. (Prison de Sepidar, Ahwaz)

4. Madame Iran A. (Prison de Sepidar, Ahwaz)

5. Madame Malak (Shamameh) Ghorbany (Prison de Orumieh, Orumieh)

6. Madame Hajieh Esmailvand (Prison de Jolfa, Jolfa)

7. Madame Soghra Molawyi (Prison de Varamin, Varamin)

8. Madame Ashraf Kalhori (Prison d'Evin, Teheran)

9. Madame Fatemeh (Teheran)

10. Monsieur Abdollah Farivar (Prison de Sari, Sari)

11. Monsieur Najaf A. (Prison d'Abdel-Abad, Chiraz)

Selon l'article 6 de la Convention Internationale des Droits Civils et Politiques, signée par l'Iran en 1975, "dans les pays qui n'ont pas aboli la peine de mort, la peine de mort ne doit être impose que pour les crimes les plus graves". L'article 7 de la même convention stipule que "Nul ne doit être soumis a la torture, a des traitements ou châtiments inhumains ou dégradants". Tout en ayant ratifie cette convention, le Code Pénal Islamique donne aux juges le droit de condamner les accuses a la mort par lapidation, et cela même si le crime d'adultère n'a pas été prouve, toujours selon le même code pénal. L'article #105 du Code Pénal Islamique donne aux juges le droit absolu de condamner les accuses a la mort par lapidation sur la seule interprétation subjective du juge de l'affaire.

Nous, signataires, demandons et agissons pour que soit changées toutes les lois contraire aux droits humains. Nous pensons qu'aucun crime ne mérite un châtiment comme la peine de mort par lapidation, et insistons pour que cette pratique inhumaine soit abolie pour toujours.

Sincèrement,
http://www.petitiononline.com/nostones/petition.html

_________________
Women liberation is neither western not eastern, it is international
Back to top Go down
View user profile http://libertefemmespalestine.wordpress.com/
Sponsored content




PostSubject: Re: Lapidations en Iran   

Back to top Go down
 
Lapidations en Iran
Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» Iran Nuclear Plants Hit By Virus Playing AC/DC
» Germany accuses four of breaking Iran nuclear embargo
» Media Bias 101: Benghazi vs. Watergate and Iran-Contra
» Stress driving doctors and dentists to drink addiction
» Iran enriching uranium at Fordo plant near Qom

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
 :: Informations, news and discussions by countrys :: Iran-
Jump to: